Electricité : vous payez TROP !

Si vous n’avez pas contrôlé récemment votre contrat de fourniture d’électricité, vous payez trop cher votre abonnement.

  • Dans quelles proportions ? Des pourcentages d’économie à 2 chiffres sur les factures d’électricité sont monnaie courante.
  • Pourquoi de telles économies ? Les contrats de fourniture d’électricité sont restés inchangés souvent depuis la construction des installations électriques qu’ils desservent.
  • La modification d’un contrat est-elle facile pour des non-initiés ? Cet article tente de vous y aider

Pour les Entreprises comme pour les Collectivités Locales, l’heure est à la révision des contrats pour anticiper de fructueuses économies dès cet hiver. Ne rien faire revient à jeter son argent par les fenêtres.

LE TURPE NOUVEAU EST ARRIVE

Le TURPE 5 (tarif d’utilisation des réseaux d’électricité) offre de nouvelles opportunités pour une réduction substantielle et rapide du budget énergie. Certains ont reçu des propositions de leurs fournisseurs, comme par exemple, les adhérents au groupement d’achat SIPPEREC.
Pour faire les bons choix et éviter les chausse-trappes de ce nouveau tarif, voici quelques conseils.

Tout d’abord, de nombreuses publications, disponibles y compris en ligne gratuitement, permettent d’apprendre les rudiments et d’éclairer sa décision, comme par exemple ce document aussi simple et clair que le permet le sujet, produit par ENEDIS.

Ensuite, le TURPE 5 nous fait rentrer dans une logique dynamique de la relation contractuelle avec son fournisseur d’électricité.

Depuis combien de temps les paramètres de vos contrats n’ont-ils pas évolué ? Aujourd’hui, vous pouvez changer ces paramètres chaque année en plus de faire jouer la concurrence entre fournisseurs (ils sont plus d’une vingtaine aujourd’hui).

Dans ce 1er volet, nous traiterons essentiellement des Clients des segments C2 à C4 (hors contrats CARD), l’équivalent des anciens tarifs historiques Vert et Jaune, aujourd’hui disparus.

LA PUISSANCE A L’UNITE PRET

La nouveauté apportée par les récents changements de tarifs est de permettre à chaque Client, pour chacun de ses contrats, de choisir la puissance souscrite au kilowatt (kW) près : tous les contrats existants doivent être revus pour profiter de cette nouvelle possibilité !

Il est fréquent d’avoir des contrats avec une même puissance souscrite pour toutes les plages horaires de la journée (toutes les classes temporelles) : est-ce pertinent pour chacun de vos contrats ?

Pour déterminer la puissance à souscrire pour chaque période de la journée, appelées classes temporelles, quelques règles sont à connaître :
– La puissance souscrite la plus faible doit être choisie pour la classe temporelle la plus chère : la période de pointe
– Ensuite, la puissance souscrite des autres classes temporelles ne peut qu’être égale ou supérieure à la précédente

Plus la puissance souscrite est élevée, plus l’abonnement à payer pour ce contrat est élevé : alors, comment minimiser ce montant, coût fixe facturé chaque mois par votre distributeur ?

Pour le savoir, il est nécessaire d’étudier l’historique des consommations d’électricité à partir de la courbe de charge des compteurs d’électricité, courbe de charge mise à disposition par ENEDIS sous certaines conditions.

En effet, l’équilibre doit être trouvé entre une puissance souscrite la plus basse possible tout en évitant les dépassements. A chaque fois que la puissance appelée par une installation électrique dépasse la puissance souscrite pour cette plage horaire, le compteur tourne, et des pénalités sont infligées pour chaque heure de dépassement. Cette pénalité, très dissuasive, peut rapidement faire perdre le bénéfice de la diminution de la puissance souscrite.

VISUALISER SA COURBE DE CHARGE

L’examen de la courbe de charge permet de connaître, dans des conditions normales de fonctionnement, et pour chaque période de l’année (généralement plus critique pour la saison haute, anciennement, période Hiver), la puissance que votre installation appelle pour chaque plage horaire de la journée (pointe, heures pleines et heures creuses).

Grace à cet outil, vous pouvez mesurer les dépassements pour chaque niveau de puissance à souscrire par classe temporelle. Un examen visuel permet, généralement, de déterminer la puissance à souscrire avec une marge confortable pour éviter tout dépassement. Ensuite, pour affiner, et uniquement lorsque le bénéfice attendu est conséquent, des outils informatiques plus sophistiqués seront nécessaire.

Dans une première approche, et pour la très grande majorité des contrats, souvent surdimensionnés, cet examen visuel suffira à optimiser votre tarif et réaliser de belles économies sur vos factures, et ce, à court terme.

Exemple de courbe de charge
Exemple de courbe de charge au points 10 minutes sur 1 semaine issue d’un compteur d’électricité PME-PMI d’ENEDIS

Dans cet exemple tiré d’une situation réelle, on visualise la courbe de charge au points 10 minutes sur 1 semaine, c’est à dire, la puissance appelée en Watt (W) mesurée par le compteur ENEDIS en moyenne toutes les 10 minutes du lundi au dimanche. D’un coup d’œil, chacun peut comprendre le fonctionnement de son installation et prendre les bonnes décisions.

Les périodes les plus chères, pointes en orange et heures pleines en jaune, alternent avec les périodes les moins chères, heures creuses en vert.

On peut y voir aisément que la puissance maximale appelée ne dépasse par 110 kW (le jeudi soir), pendant les heures creuses et 60 kW pendant les heures pleines et heures de pointe.

Si ce comportement est représentatif de cette installation, le contrat pourrait être modifié d’un abonnement actuel à 240 kW, sans changer la formule tarifaire d’acheminement (FTA) :

  • Heures de pointe : 60 kW
  • Heures Pleines Saison Haute : 60 kW
  • Heures Creuses Saison Haute : 110 kW
  • Heures Pleines Saison Basse : 110 kW
  • Heures Creuses Saison Basse : 110 kW

Remarquez que les puissances souscrites proposées sont bien croissantes des périodes les plus chères, pointe et heures pleines en saison hautes de novembre à mars, vers les périodes les moins chères, en saison basse, le reste de l’année.

LE TYPE DE CONTRAT ADAPTE

Ensuite, le type de contrat doit être adapté à l’usage de l’électricité :
– de longues utilisations, avec un coût d’abonnement plus élevé, offrent un prix du kilowattheure (kWh) plus faible. A l’inverse, un contrat à courtes utilisations, permettra de réduire le coût mensuel de l’abonnement mais avec un prix du kilowattheure plus élevé
– une période de pointe fixe, c’est-à-dire avec des heures de points connues et invariables dans la journée sera moins avantageuse qu’une période de pointe mobile. Mais dans ce dernier cas, les périodes de pointe, appelées PP1, ne sont connues que la veille pour le lendemain, et demandent donc une organisation et une automatisation des activités et des usages adaptée à cette contrainte.

Ceci permet de définir la Formule Tarifaire d’Acheminement, FTA, que vous voyez inscrite sur votre facture, CU pour courtes utilisations ou LU pour longues utilisations.

Finalement, les nouvelles possibilités introduites ces dernières années, y compris celles apportées par le TURPE 5 depuis l’été 2017, sont autant d’opportunités pour réduire sa facture d’électricité pour de très nombreux contrats qui ont été dimensionnés il y a de (trop) nombreuses années.

LA CALCULATRICE DE LA CRE

Pour vous aider, la CRE (Commission de Régulation de l’Energie), a mis en ligne une calculatrice. Cet outil vous permet d’effectuer des simulations sur le montant de votre facture pour la part correspondant au TURPE. Interactive, elle vous fournit en quelques instants les prévisions que vous pourrez ensuite discuter avec votre fournisseur.

C’est cette calculatrice qu’utilisent votre fournisseur d’électricité.

La manipulation de cet calculatrice est assez simple, cependant, vous aurez besoin de reprendre votre historique de facturation pour remplir toutes les cases et obtenir vos résultats.

A l’heure où nous imprimons cet article, la calculatrice de la CRE n’est plus accessible. La CRE nous a informé qu’elle sera à nouveau disponible d’ici quelques jours après mise à jour ; nous vous en tiendrons informé.

ECONOMISER DURABLEMENT

S’informer (auprès de son fournisseur, publications disponibles en ligne), est le 1er pas pour faire des économies dès cette année sans effort.

Ces économies vous permettront d’engager des travaux de réduction durable de vos consommations et d’entrer ainsi dans le cercle vertueux de la sobriété énergétique.

Laisser un commentaire